Lundi 21 décembre 2009 à 21:57

Plus les jours passent et plus je me sens ... A vrai dire je ne sais pas expliquer ce que je ressens. J'ai juste cette impression de ne pas assez profiter de ma vie. Et à la vitesse où file le temps je me sens de plus en plus paumée. A me regarder tous les matins dans la glace, je me rends compte que je grandis, que je vieillis et que j'ai vraiment perdu cette innocence, cette étincelle qui faisait de moi ce que j'étais.
Lorsque l'on me dit que j'ai changé, je nie tout en bloc alors que pourtant je sais que c'est la pure vérité. Mais plus le temps passe et plus je me sens me perdre. Je disparais quelque part dans mon propre corps, ce quelque part qui devient inaccessible pour moi. Ca me terrifie, car je veux rester celle que je suis, celle que j'étais, j'aimerai me retrouver, pour mon bien-être et celui des autres. Qu'est-ce qui me bouffe ainsi alors que j'ai tout ce que je souhaite.Je suis une fille plutôt heureuse dans l'ensemble. Malgré tout ça, je disparais...
Peut-être qu'à force d'être plus matûre que ce que j'aurai dû l'être, j'ai fini par me laisser avoir par mon propre jeu, et que je me suis perdue dans cette fausse identité. Le pire, c'est que l'on me dit que je régresse mentalement, alors que moi je me sens de moins en moins enfantine, de plus en plus sérieuse et peut-être qu'au fond j'ai envie de fuir tout ça alors je me comporte comme l'opposée de ce que je suis réellement. Une sorte de protection imaginaire qui en somme, m'enfonce bien plus que de me protéger. Je suis comme une imbécile, entourée de personnes qui m'aiment et m'épaulent et moi je ne vois que moi. Moi qui m'enfonce dans ma connerie profonde, moi qui me plains intérieurement et qui ne me remue plus. Moi qui voudrais tellement me retrouver et reprendre ma vie là où il me semble l'avoir laissée...
Etre tous les jours celle que je suis devenue me pèse et la nostalgie d'avant me pèse également. A-t-on déjà ressenti pareille souffrance, que celle que l'on ressens lorsque l'on se perd dans les méandres de notre propre prison intérieure...
Ecrire des milliers de mots d'amour, de mots de vie, d'écrits d'avenir comme je le faisais avant c'est fini. Ma plume s'est brisée lorsque je me suis brisée... Je ne me sens plus inspirée que par la douleur et l'envie d'écrire de la mélancolie. A la réflexion c'est la mélancolie qui m'a toujours inspirée, l'état d'incertitude et de tristesse inattendue est plus qu'inspirante. Mais j'ai envie d'autres choses. Faut-il que je change d'air, que je prenne des vacances? Entre l'école et le boulot, l'après école c'est encore le boulot et peut-être qu'au final je finis par craquer nerveusement et psychologiquement...
Entre la fin d'année qui approche, la rhéto tant attendue, l'appréhension de septembre 2010 et surtout de juin 2010, la peur de tout perdre, la peur de tout recommencer. La peur de me planter, de ne pas réussir. Et les mois qui passent, qui filent... Le jour se suivent et se ressemblent, mes émotions se succèdent dans un méli-mélo peu enjoué.
J'ai besoin d'être moi... Moi
 

 

Ecrit par Playground.Love

Par Charlinette le Mardi 22 décembre 2009 à 11:01
Tiens tiens tiens... comme ces mots me semblent familiers !
Et pour cause, j'ai traversé une période où mes repères ont fichu le camp. Ce qui m'a mis la puce à l'oreille, c'est sans doute particulièrement ton dernier paragraphe.

Quelques conseils, que tu es libre de suivre ou non, de réfléchir dessus ou pas :
- ne lutte pas contre ce sentiment que tu déteste et qui te fait te sentir "autre" que celle que tu voudrais être. Accepte-le, et concentre-toi sur les choses qui te donnent du plaisir. On a tous cela en commun que nous cherchons dans l'existence à fuir la souffrance et à rechercher le plaisir. D'une façon ou d'une autre.
- Oui, tu évolues, beaucoup de choses semblent se passer dans ta vie actuellement et j'ai comme l'impression que ça fait beaucoup en même temps et que tes repères sont en train de changer (disparaître, évoluer...). Ne t'en fais pas Kiki, n'oublie jamais que tu es toujours la même personne que celle que tu étais en venant au monde, ce qui n'empêche pas le fait d'avoir emmagasiné un certain savoir, une certaine expérience des choses et une vision qui fait que tu te sens ainsi aujourd'hui.
J'ai cru me perdre moi aussi, pendant des mois et des mois. Je n'arrivais du coup plus à écrire ! Une horreur, que je pense tu comprends parfaitement, lorsque l'écriture représente pour soi un acte vital. Comment écrire, sur quoi écrire, lorsqu'on n'est plus sûr de grand chose et que l'image que nous renvoyons ne cadre pas avec celle que nous avons de nous-mêmes ?
Prends le temps de réfléchir, mais pas trop (pas au point de tourner en rond et de te rendre malade).
- Concentre-toi sur l'amour que tu as en toi, au plus profond de toi, celui que tu as pour toi, pour la vie, pour ton entourage, pour les choses que tu aimes faire... et cultive-le. N'oublie jamais que c'est une source intarissable qui ne demande qu'à être retrouvée et utilisée. A bon escient, certes, mais tu as ta propre intuition et le moment venu, tu sauras t'en servir.
Le mot clé, c'est l'amour.

Ce qui m'a le plus effrayée, au fond, c'est de perdre mes repères, ceux avec lesquels je m'étais construite jusque-là. Mais au fil du temps, j'ai réalisé que ces anciens repères étaient périmés, et de nouveaux ont pris le relai, davantage en adéquation avec celle que je suis, que j'ai envie d'être (les deux sont liés, je pense, je pense vraiment que l'on se dirige tout au fil de sa vie vers la personne que l'on est déjà, avec tout le potentiel en sommeil au fond d'elle que l'on travaille à laisser s'exprimer).

Je ne sais pas si tout cela te parlera, j'essaie de te dire ce que j'ai pu apprendre et ce qui m'a aidée. Mais je n'ignore pas le fait que c'est un cheminement personnel, et que tu le traverseras toi-même à ta façon, avec des moments moins agréables que d'autres mais nécessaires.

Je conseille à tous les lectures de Jacques Salomé, qui m'ont beaucoup aidée il fut un temps.

Tout ira bien, tu verras. :)
Par Clementine Mangin le Dimanche 18 février 2018 à 14:12
Merci pour ton article, je pense avoir vraiment beaucoup appris
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://alpha.beta.cowblog.fr/trackback/2945936

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast